Perdu·e de recherche

Ce carnet de recherche est dédié aux deux journées d’études visant à répondre aux difficultés éprouvées par nombre d’entre nous, chercheuses et chercheurs, vis-à-vis des injonctions qui nous sont faites d’expliquer la plus-value de nos disciplines, si ce n’est de justifier leur existence. D’un côté, ces dernières sont souvent perçues comme peu scientifiques, dénuées d’utilité (notamment par rapport à d’autres analyses de la réalité sociale telles que celles produites par les journalistes), voire dangereuses dans la mesure où elles « excuseraient » certains comportements jugés par ailleurs répréhensibles. De l’autre côté, l’allocation de contrats de recherche est de plus en plus souvent conditionnée à la restitution des résultats produits, qui sous forme de rapports (ou policy papers) visant à les rendre opérationnels, qui par des actions de médiation scientifique à destination du « grand public » (impact, dans la terminologie anglophone). Répondre à ces demandes est loin d’aller de soi. De fait, nous nous heurtons souvent à un manque de formation pour conduire ce genre d’activités, à l’irréductibilité des langages et finalités de la recherche d’un côté et de la prise de décision de l’autre et, surtout, à ce qui fait l’une des spécificités des sciences sociales : le fait de travailler sur des sujets qui font déjà l’objet de nombreux discours et de partis pris qu’il s’agit alors de déconstruire pour pouvoir produire de la connaissance. Autrement dit, la recherche en sciences sociales paraît le plus souvent compliquer des choses qui semblaient connues plutôt qu’éclairer le public. Bien convaincu·e·s que cette mise à distance de nos préconçus est absolument nécessaire pour comprendre le monde qui nous entoure et que cette démarche est fort utile socialement, nous voulions donc, avec ces journées, ouvrir un temps de réflexion sur les enjeux, les difficultés mais également les perspectives attachées à la médiation des sciences sociales.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.